SPECIALITES

Spécialités

 

Si tout le monde connaît le Cointreau comme liqueur angevine, on a déjà moins de connaisseurs pour le Guignolet, un apéritif.

 

Encore moins connaissent les « crémets d’Angers », produit laitier de haute qualité que je vous recommande, ou même les délicieux « quernons d’ardoise » douceur chocolatée d’Angers.

Un crémet

 

 

Mais qui connaît aujourd’hui la moutarde d’Angers ? Pratiquement personne ! Il s’agissait d’une moutarde liquide qui se vendait en fûts jusqu’au milieu du XIXème siècle.

 

Revenons à quelque chose de connu de tout le monde : depuis le moyen âge, il est de tradition de déguster les fouées (fouaces). Les fouées, peuvent prendre les formes les plus diverses car se gonflent comme un pain sans mie. Il suffit de les ouvrir délicatement, alors qu’elles sont encore chaudes, pour y introduire du beurre demi-sel, des rillettes, des haricots blancs ou encore une ratatouille de légumes. On peut également les recouvrir d’un bon fromage de chèvre….

 

Et à Montreuil, quoi de plus normal que d’aller au château acheter un carton de vin rouge « Château de Montreuil-Bellay » pour accompagner une fouée… D’autres viticulteurs vous proposeront leur récolte locale d’appellation Saumur.

 

Quand j’étais jeune, le pâtissier Monsieur Lefeuvre proposait à sa clientèle une spécialité aujourd’hui disparue : « le montreuillais » bien sûr ! Et il n’était pas, à l’époque, de meilleures asperges que celles récoltées dans les jardins du « Bas-Pé ».

 

Enfin, près de Montreuil Bellay coule le canal de la Dive, et aujourd’hui la région s’enorgueillit de proposer des melons d’une qualité exceptionnelle : « le melon de la Dive »…


Revenons sur place et mettons nous à table, invités par une famille montreuillaise.

 

Après les asperges, que dire d'un beurre blanc et d'un sandre au beurre blanc pêché du matin même près d'une souche dans le lit du Thouet. Après un fromage de chèvre, le dessert pourrait fort bien être de la bijane aux fraises (vin rouge, sucre, fraises le tout bien frais)...

 

Un autre jour, on pourrait commencer par une soupe au vin bien fraiche (eau, vin rouge, sucre, le tout mis au frais au moins deux heures, et au dernier moment des morceaux de tranches de mie de pain grillées), poursuivre avec une petite friture du Thouet, et finir avec des bottereaux (ou tourtisseaux, autrement appelés beignets dans d'autres régions). D'ailleurs le beignet que je préfère, et que l'on faisait chez moi quand j'étais jeune, c'est le beignet aux fleurs d'acacias... 

 

Pour accompagner ces plats, les vins locaux comme le saumur rouge, le cabernet rosé, ou le crémant de Loire seront servis. Mais on a pu aussi se laisser tenter par d'autres vins d'Anjou : un Savennières, un Sainte Catherine ou Quart de Chaumes, un Aubance, ...

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site